title

Image 1 of 3

Previous Project
Next Project
loader

Enfin la conscience légère que tout cela n'est rien, modestement de l'encre et du papier, que le sujet est tout, que la seule justification est le plaisir donné à chacun, le mien dans l'espoir de savoir un jour raconter tout un monde, débarrassée de la lourdeur, des traits compliqués et séduisants d'une dextérité classique. Juste quelques traits infimes, simples, bruts, archaïques à trouver en soi. Un jour.

"Depuis l’âge de six ans, j’avais la manie de dessiner les formes des objets. Vers l’âge de cinquante ans, j’ai publié une infinité de dessins ; mais je suis mécontent de tout ce que j’ai produit avant l’âge de soixante-dix ans. C’est à l’âge de soixante-treize ans que j’ai compris à peu près la forme et la nature vraie des oiseaux, des poissons, des plantes, etc. Par conséquent, à l’âge de quatre-vingts ans, j’aurai fait beaucoup de progrès, j’arriverai au fond des choses ; à cent, je serai décidément parvenu à un état supérieur, indéfinissable, et à l’âge de cent dix, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant. Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole. Ecrit, à l’âge de soixante-quinze ans, par moi, autrefois Hokusai, aujourd’hui Gakyo Rojin, le vieillard fou de dessin."

Hokusai.